Accueil > L’ONCFS en Région > Provence Alpes Côte-d’Azur Corse > Actualités en DR AMC > Les "Grandes Cabanes du Vaccarès Sud" gérées par l’ONCFS

Les "Grandes Cabanes du Vaccarès Sud" gérées par l’ONCFS

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte
convention ONCFS Conservatoire du littoral aux Grandes Cabanes du Vaccarès Sud Mercredi 27 août 2014, Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral et Jean-Pierre Poly, directeur général de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont présenté, en présence de Roland Chassain, maire des Saintes-Maries-de-la-Mer, un premier bilan de la gestion mise en place par les deux structures pour le site des Grandes Cabanes du Vaccarès (Bouches-du-Rhône).
 
Le site des Grandes Cabanes du Vaccarès Sud est situé sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer. D’une superficie totale d’environ 600 hectares, il est intégré dans un ensemble de zones humides de plusieurs milliers d’hectares compris entre le Petit Rhône et l’étang du Vaccarès, au cœur de la Camargue, région d’exception et relais vital pour l’avifaune sur l’axe de migration des oiseaux du nord de l’Europe vers l’Afrique.
Grandes Cabanes du Vaccarès Sud
Le Conservatoire du littoral, récent acquéreur de ce domaine, a proposé à l’ONCFS d’assurer la gestion de cet espace, compte tenu du contexte cynégétique fort. 
En prenant en charge la gestion des Grandes Cabanes, l’ONCFS se fixe pour objectif principal, en accord avec le Conservatoire du littoral, le développement et la vulgarisation d’outils de gestion novateurs, favorisant à la fois la conservation du patrimoine naturel originel de la Camargue, et la promotion de pratiques cynégétiques raisonnées et exemplaires. 
Le site des Grandes Cabanes est également pour l’ONCFS un support d’études et de recherches scientifiques sur l’avifaune migratrice.
 
Une convention de gestion signée pour 30 ans
L’ONCFS et le Conservatoire du littoral ont signé une convention de gestion pour une durée exceptionnelle de 30 ans, affichant ainsi leur volonté commune d’accomplir un projet solide et durable.
Démontrer que la conservation de la nature et la pratique d’une chasse raisonnée sont conciliables, telle est l’ambition partagée par le Conservatoire du littoral et l’ONCFS.