Accueil > L’ONCFS en Région > Centre Val-de-Loire Île-de-France > Actualités > Trafic démantelé au Marché aux oiseaux de Paris

Trafic démantelé au Marché aux oiseaux de Paris

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Démantèlement d’un trafic d’oiseaux protégés :
opération coup de poing de l’ONCFS sur le marché aux oiseaux de Paris

Une enquête policière menée depuis plusieurs mois a débouché dimanche 15 décembre 2013 sur l’interpellation de sept personnes au marché aux oiseaux de Paris.
 
Le trafic d’espèces animales est une source importante de revenus illicites. Depuis de nombreuses années, les agents assermentés de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) participent à la lutte contre ce trafic, cause de disparition des espèces dans leur milieu naturel. Parmi leurs cibles, le marché aux oiseaux de Paris où se déroule chaque dimanche des ventes illicites d’oiseaux protégés, en particulier de Carduelis carduelis, espèce plus connue sous le nom de chardonneret élégant.

Interpellation de 7 personnes par les services de l’ONCFS

saisie ONCFS au Marché aux oiseaux de Paris

Les investigations de la Police de l’Environnement (ONCFS) ont abouti dimanche 15 décembre à l’interpellation de 7 individus en infraction ainsi qu’à la saisie de 46 oiseaux. L’opération, qui réunissait divers services de l’ONCFS (services de Paris Est et Ouest, et brigade d’intervention de la Région Centre), était pilotée par la brigade nationale CITES, spécialisée sur la Convention de Washington et les espèces protégées.
C’est vers 10 heures que les 16 inspecteurs de l’environnement, accompagnés de 2 policiers de la brigade anti-criminalité du 4ème arrondissement de Paris, ont procédé à l’interpellation des suspects. La Vice-Procureure du pôle Environnement et Santé du Tribunal de Grande Instance de Paris était également présente sur les lieux. 

Les 46 chardonnerets saisis seront relâchés ou placés

Les vendeurs, installés Place Louis-Lépine sur l’île de la Cité, détenaient et procédaient illégalement à des ventes de chardonnerets. Ces oiseaux sont pour la plupart issus soit de captures illégales dans le milieu naturel, soit d’introductions illégales sur le territoire français depuis l’Afrique du Nord.
C’est à cause de la qualité de leur chant que les oiseaux mâles sont très prisés. Cela explique le prix élevé qui atteint 150 euros, voire plus, pour chaque spécimen. Sur place, 46 oiseaux ont ainsi été saisis, retrouvés soit dans des sacs plastiques soit dans les véhicules des personnes interpellées. Au cours de la journée, une perquisition était réalisée, qui devait aboutir à la découverte d’oiseaux supplémentaires.
Les chardonnerets saisis ont alors été placés dans une structure adaptée dans l’attente de leur relâcher dans le milieu naturel ou de leur placement dans un établissement autorisé en fonction de leur origine.

chardonneret saisi au Marché aux oiseaux de Paris