Accueil > L’ONCFS en Région > Auvergne Rhône-Alpes > Actualités > Fête de la Nature dans l’Isère

Fête de la Nature dans l’Isère

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Fête de la nature :
présentation des animaux de montagne à Allemont (38)
le dimanche 22 mai 2011 à 9h30

 

Présentation des animaux de montagne à partir des spécimens naturalisés, vidéos et photos sur le site de la maison du bouquetin au Rivier d’Allemont.

Présence d’agents de l’ONCFS, observation à la longue vue, depuis le chemin qui passe au bas de la combe pour des raisons de sécurité, de bouquetins, recherche d’empreinte et autres indices de présences (possibilité de moulage pour les petits).

 

Bouquetin Lieu de rendez-vous : Maison du bouquetin au Rivier d’Allemont (38114 Allemont)

Organisateur et contact :

Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage :

François Couilloud au 06 25 07 08 48

Heure de départ : dimanche 22 mai à 9h30

Durée prévue : 2h

Sans réservation


 

Le saviez-vous ?

Les cornes du bouquetin peuvent atteindre 1 mètre de long et il peut grimper le long de parois presque verticales.

Vous pouvez découvrir cet animal étonnant à la Maison du bouquetin sur la RCFS de Belledone (38)

 

Adaptation à la vie en haute montagne :
Le bouquetin affectionne les falaises de l’étage alpin (altitude moyenne de 2600 mètres). A cette altitude, l’hiver dure 9 mois (forte contrainte d’enneigement). Pour faire face à ces rigueurs climatiques, l’espèce a développé des adaptations comme un pelage foncé et épais ou des réserves graisseuses.

 

Un pur grimpeur :
Le bouquetin évolue avec aisance, malgré ses 100 kg pour les mâles, le long de parois où les meilleurs alpinistes utilisent des cordes.
Musculature puissante et sabots en deux parties assurent une adhérence maximale au rocher.
Au sein de la réserve de Belledonne, son habitat présente une pente moyenne de 89 % (un peu moins de 45 °).

 

Une survie exceptionnellement élevée :
Les études à long terme menées par l’ONCFS en Belledonne ont permis d’estimer les variations de la survie des bouquetins.
Les animaux de deuxième année, mâles ou femelles ainsi que les boucs (mâles adultes) montrent une survie étonnamment élevée et indépendante des conditions environnementales.
Cette particularité du bouquetin est atypique si on la compare aux autres ongulés Français.
La tactique adoptée par les bouquetins est désormais connue : grandir plus lentement pour mieux survivre.

 

 

Retrouvez toutes les informations sur www.fetedelanature.com

 

Voir la page de la Réserve de Belledone