Accueil > L’ONCFS en Région > Auvergne Rhône-Alpes > Actualités > Suivis des Grand-tétras sur le massif de Champfromier

Suivis des Grand-tétras sur le massif de Champfromier

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Pour la délégation régionale Auvergne – Rhône-Alpes, le Grand-tétras n’est plus présent que dans le seul département de l’Ain. Cette année, et comme cela est le cas depuis 1994, le service départemental de l’Ain a organisé le suivi de l’espèce sur le massif de Champfromier.

Lors des prospections hivernales, les 1500 Ha du massif aux été prospectés à partir du mois de février en utilisant le protocole d’évaluation génétique validé par la Réserve Naturelle Nationale de la Haute-Chaine du Jura. Ce suivi a pour objectifs :

    • l’estimation de la taille de la population
    • le diagnostic de la diversité génétique de la population
    • l’analyse de la filiation
    • la connaissance du fonctionnement spatial de la population.

28 Jours/agents ont été nécessaires pour couvrir l’ensemble de la zone. Les agents du Service départemental ont pu compter sur le renfort de personnel de l’ONF et de l’équipe du Groupe Tétras Jura.

 

Lors des comptages de printemps , les deux places de chant du massif ont été suivies entre le 26 avril et le 5 mai. Trois coqs étaient présents sur la place de Champfromier et aucun sur le site de Chalam.

Les comptages d’été se sont déroulés du 16 au 19 juillet 2018. 680 ha ont ainsi été couverts sous forme de battues par les agents professionnels de l’ONF, de l’ONCFS, du groupe Tétras Jura, de la FDC de l’Ain, de la RNHC qui ont bénéficié de l’appui de nombreux bénévoles, totalisant ainsi l’équivalent de 87 journées rabatteurs. Grâce à leurs efforts et à une météo plutôt clémente, ont pu être levés :

  • 12 grands tétras dont 10 adultes (3 coqs et 7 poules), et 2 jeunes réparties en 2 nichées
  • 35 gélinottes dont 23 gelinottes adultes et 4 nichées observées totalisant 13 jeunes
  • 14 bécasses dont 11 adultes et 3 jeunes en 2 nichées

 Ce suivi, bien que souvent chronophages, confirme une certaine stabilité de la densité de grand-tétras observés sur cette zone si l’on compare ces données s à celles relevées depuis 2013 (1,47 adulte/100ha). Les densités de gelinottes sont, quant à elles, à nouveau en baisse avec peu de nichées observées.

Nous vous donnons rendez-vous en 2019 pour la 25ème année de suivis.

Credity photographique : ONCFS

Récolte de fientes de Grand Tétras pour analyse génétique – Michel Richerot