Bécasse et bécassines

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

 

 

Problématiques d’études et recherches de l’équipe : Bécasse et bécassines

 

 

 

L’idée générale qui sous-tend les études et recherches sur la bécasse des bois et les bécassines (bécassine des marais et bécassine sourde) est celle d’une gestion durable de ces espèces chassables. Pour atteindre cet objectif, trois approches sont menées de manière concomitante.

Becasse des bois

 

La première est une approche descriptive de la situation pour évaluer les variations d’effectifs pour une période donnée. Ce volet constitue une part importante de l’activité du réseau Bécasse ONCFS/FNC/FDC.

Un développement récent permet d’avoir une estimation en « temps réel » du niveau des effectifs au cours de la migration post-nuptiale et de l’hivernage. Ce monitoring est complété par l’évaluation de paramètres démographiques (taux de survie, succès de la reproduction), l’étude de l’origine géographique des migrateurs hivernants ou encore l’estimation des prélèvements. Ces travaux, dont les résultats s’avèrent utiles pour l’interprétation des tendances démographiques, s’appuient essentiellement sur les résultats du baguage en France et à l’étranger (en particulier en Russie), tant pour la bécasse que pour les bécassines (via le réseau Bécassines ONCFS/FNC/FDC/CICB).

La deuxième approche est expérimentale. Elle s’intéresse à des questions fondamentales sur l’écologie comportementale ou à l’étude de facteurs particuliers susceptibles d’avoir un impact sur le fonctionnement des populations, comme le dérangement par exemple. Des tests d’amélioration des habitats sur la base d’aménagements spécifiques entrent également dans ce cadre.
 
Enfin, la dernière approche correspond à une démarche plus théorique et intégrative de l’ensemble des résultats obtenus. Son domaine est celui des modèles prévisionnels qui s’appuient strictement sur la dynamique des populations ou bien prennent en compte des facteurs comportementaux.

Un premier pas a été franchi avec la mise au point d’un modèle de prévision d’abondance en migration et en hivernage issu des résultats de baguage obtenus en amont de la migration, en Russie européenne. D’autres développements seront nécessaires, en particulier pour adapter aux tendances démographiques des populations des outils de contrôle comme le prélèvement maximal autorisé (PMA), désormais instauré pour la bécasse des bois sur le territoire national.


 

Chef de projet
Yves Ferrand

Équipe
François Gossmann, Gilles Leray, Claudine Bastat, Damien Coreau.

Partenaires scientifiques
CNRS-ECOBIO/Université de Rennes 1, CEFE-CNRS, MNHN, Université de Saint-Pétersbourg, Université de la Saskatchewan (Canada).

Partenaires associatifs
Fédérations départementales et régionales des chasseurs, Club national des bécassiers, Bécassiers de France, Club international des chasseurs de bécassines, Russian Society for Conservation and Studies of Birds.

Réseau « Bécasse »

180 interlocuteurs techniques ONCFS et FDC (500 observateurs spécialisés).

 

Réseau « Bécassines »

50 interlocuteurs techniques (132 bagueurs spécialisés).

 

Points forts en 2012

  • Participation à la Conférence des groupes de spécialistes de l’UICN à Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis).
  • Finalisation d’un plan de gestion franco-ibérique pour la bécasse des bois. 

Points forts en 2011

  • Organisation du 7th Woodcock & Snipe Workshop (UICN/Wetlands International) à Saint-Pétersbourg (Russie).
  • Participation à un atelier organisé par la FACE et BirdLife International sur l’état des populations de bécassine sourde.

 

Points forts en 2010

  • Fin des aménagements expérimentaux sur les habitats diurnes de la bécasse des bois (forêt de la Corbière – Ille-et-Vilaine).
  • Participation à la réunion des responsables de Groupes de spécialistes de Wetlands International.

 

Points forts en 2009

  • Organisation d’un colloque national Bécasse des bois.
  • Élaboration d’un modèle prévisionnel d’abondance des bécasses en migration et en hivernage en France sur la base des données de baguage récoltées en Russie.


Exemples d’études et recherche

 

 

Bécasse des bois et dérangement cynégétique

 

La sécheresse en Russie européenne impacte le succès de reproduction des bécasses des bois

 

Refuge ibérique pour la bécasse des bois en cas de gel prolongé

 

Prévoir l’abondance des bécasses des bois en migration et en hivernage

Évolution des effectifs de bécasses migratrices et hivernantes en France