Observatoire du Donon

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Galerie

Propriétaires forestiers sur le massif du Donon
Massif du Donon, Bertrambois - Mélèze – Plantation
Massif du Donon, Forêt domaniale de Dabo - Zone tempêtée
Massif du Donon, Raon l’Etape (88) - Formation des enquêteurs
Massif du Donon, Hautes Chaumes - Zones sommitales entre les Vosges et le Bas-Rhin
Massif du Donon, Forêt domaniale d’Abreswiller - Inventaire des dégâts
Massif du Donon - Epicéa – Abroutissement
Massif du Donon - Sapin – Abroutissement
Massif du Donon - Epicéa - Croissance latérale
Massif du Donon - Epicéa - Cime multiple

Liens vers sites externes

Dans un contexte de difficultés de régénération forestière persistant depuis plusieurs décennies au sein du massif du Donon, l’ONCFS a repris en 2006 l’animation de l’Observatoire du Donon à travers une convention de partenariat signée par quatorze partenaires, tous acteurs du monde forestier et cynégétique.

L’objectif explicite est le rétablissement d’un équilibre durable entre le milieu forestier et les populations de cervidés.

Depuis 1998 et l’installation de l’Observatoire, plusieurs études successives ont porté sur l’état de la population de Cerf présente sur le massif du Donon. L’analyse d’un faisceau d’indicateurs (indice nocturne d’abondance, analyse du tableau de chasse, poids des faons) relevés sur la période de 1998 à 2015 a montré que les effectifs de cerfs sont relativement stables mais supérieurs aux capacités naturelles d’accueil du milieu.

En complément de ce travail et dans l’objectif d’évaluer l’impact actuel des cervidés sur le renouvellement de la forêt, les partenaires de l’Observatoire ont mis en œuvre une démarche de diagnostic de la régénération des peuplements forestiers à l’échelle du massif (75 000 ha).
Un premier diagnostic a été conduit en 2010, suivi d’un second en 2015, dans l’objectif d’apprécier l’évolution de la situation sylvicole et de proposer, si besoin, de nouvelles orientations de gestion.
L’Office national de la chasse et de la faune sauvage est maitre d’ouvrage de ces deux études, réalisées en partenariat avec l’IRSTEA (ex-CEMAGREF), l’ONF et le CRPF, avec l’appui de plusieurs financeurs publics.

Les résultats du premier diagnostic (2010) mettent en évidence des difficultés qui affectent près de 90% des peuplements en cours de renouvellement.
Pour ces peuplements, constitués principalement de sapin pectiné, la responsabilité directe de l’abroutissement par les cervidés se vérifie dans 70% des cas.
 


cliquer sur l’image pour télécharger
le rapport du diagnostic sylvicole 2015 du Donon

 


cliquer sur l’image pour télécharger
la synthèse du diagnostic sylvicole 2015 du Donon

 


Les résultats de la seconde étude (2015) indiquent que les mesures de gestion mises en œuvre à la suite du premier diagnostic n’ont pas permis d’améliorer la situation. La part de peuplements présentant des difficultés de régénération est aussi importante (92 %) et la responsabilité des cervidés reste engagée dans plus de 70 % des cas.
Localement la situation s’est améliorée, mais de manière plus générale les zones présentant des difficultés de régénération, autrefois concentrées au cœur du massif, ont gagné sa périphérie.

Au regard des résultats de l’avenir sylvicole des peuplements, de la connaissance des populations de Cerf sur le Massif et des prélèvements des saisons passées, l’équipe en charge de l’étude conclut sur des propositions d’actions.

 


Documents téléchargeables :