Programmes de baguage STOC

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte


Depuis quelques années, la France cherche à disposer d’indicateurs fiables qui permettent le suivi de la biodiversité. C’est dans ce cadre qu’en 1989, le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO), en partenariat avec le Muséum National d’Histoire Naturelle et le CNRS a lancé le programme national STOC (Suivi Temporel des Oiseaux Communs). Ce dispositif initialement basé sur l’échantillonnage de points d’écoutes (STOC-EPS pour Echantillonnages Ponctuels Simples) a été complété d’un programme de suivi des oiseaux par la technique du baguage, le STOC-Capture. Cela permet d’engranger des informations supplémentaires telles que le succès de la reproduction, le taux de survie des adultes, le taux de recrutement de nouveaux nicheurs, éléments fondamentaux pour appréhender la dynamique des populations.

Un programme sur la RNN de l’étang de la Horre

Après le succès de la Station de baguage de la Champagne Humide lancée à l’automne 2006 sur les rives de la Réserve Naturelle Nationale de l’Etang de la Horre, il a été souhaité la mise en place du programme national STOC-Rozo au sein de la Réserve. Le STOC-Rozo est une adaptation du programme STOC-Capture aux roselières. Il vise à suivre la dynamique des populations de passereaux paludicoles, et des espèces associées aux zones humides, dans le temps.

Ce programme est mené par le CPIE du ¨Pays de Soulaines.

Le bilan des 3 dernières années de baguage sont disponibles dans la section téléchargement à droite.
 
Gorge-bleue à miroir
 
Un programme sur la RNCFS du lac du Der
Depuis plusieurs années, un parc a été créé pour accueillir des vaches et des chevaux rustiques à l’ouest de la RNCFS du lac du Der et des étangs d’Outines et d’Arrigny : Les Highland-cattles et les Konik-Polski. Par le pâturage, ces animaux permettent le maintien d’un milieu ouvert et diversifié au bord du Lac du Der sur 9 ha. Afin de suivre la qualité du milieu entretenu par le pâturage, l’évolution des populations d’oiseaux est étudiée par l’application du protocole STOC-Capture.
Sur le site, 16 filets verticaux sont tendus sur 3 ha. Les captures se déroulent durant 4 matinées de mi-mai à mi-juillet pendant la reproduction. Pour chaque oiseau, l’espèce, l’âge, le sexe, la taille, le poids ainsi que le statut reproducteur sont déterminés et répertoriés.


L’année 2009, première année d’étude, avait fourni des résultats encourageants : 267 captures pour 210 oiseaux répartis en 29 espèces. Les plus communes étaient la Mésange charbonnière, la Mésange bleue, le Pinson des arbres, la Fauvette à tête noire, la Fauvette des jardins, le Merle noir, le Pouillot véloce et le Verdier d’Europe. Ces espèces sont bien représentatives du type d’habitat.
Quelques curiosités avaient également été capturées telles que la Buse variable, le Pic mar, le Pic-vert, le Pic-épeiche, le Pigeon ramier, le Gros-bec casse-noyaux...

En 2012, 196 oiseaux différents ont été capturés répartis en 27 espèces. Au total, 244 captures pour 178 baguages et 66 contrôles. Depuis 2009, cela représente un total de 717 oiseaux capturés sur le site répartis en 43 espèces. Les nouvelles espèces de 2012 sont le Troglodyte mignon et le Loriot d’Europe.

Pic épeiche
Chaque année d’étude renseigne sur les évolutions et les paramètres démographiques des ces populations. L’avenir dira si la gestion de ce site pâturé est favorable à la biodiversité.