Le Loup

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

LOUP GRIS

Canis lupus
Grey Wolf

Classe : Mammifère
Ordre : Carnivores
Famille : Canidés

 

0-1 an : louvard
1 - 2 ans : loup subadulte
> 2 ans : loup adulte

 

 

Espèce sédentaire
Commune en région alpine.
Présent aussi dans le Massif central, les Pyrénées, le Massif des Vosges, et en Lorraine

 

 

Loup gris - Canis lupus - Photographie L. Conil - ONCFS

 

Etat de conservation du loup gris

LC (Préoccupation mineure) - Liste rouge UICN mondiale
LC (Préoccupation mineure) - Liste rouge UICN européenne
VU (Vulnérable) - Liste rouge UICN « mammifères continentaux France métropolitaine » 
Rapportage Directive Habitat Faune Flore – 2013 :
Etat de conservation : favorable
Tendance générale : en amélioration

 

Statut juridique du loup gris 

Statut commerce international : espèce réglementée - annexe II - Convention CITES
Statut européen : espèce de faune strictement protégée - annexe II –Convention de Berne
Statut communautaire (UE)  : espèce nécessitant une protection stricte – annexe IV– Directive Habitat Faune Flore
Statut national : espèce strictement protégée -Arrêté du 23 avril 2007

Réglementation et modalités de gestion des interactions avec l’élevage 

Le Plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage qui définit les orientations en matière de politique d’accompagnement des impacts à l’élevage domestique et d’études et recherches permettant de caractériser l’état de conservation de l’espèce

Arrêté cadre ministériel (AM) qui définit les conditions de mise en œuvre des mesures de protection des troupeaux contre la prédation dont les possibilités de dérogations à l’interdiction de destruction à titre dérogatoire (Arrêté ministériel du 30 juin 2015), complété par un AM annuel définissant le nombre maximum de spécimens qui peuvent être prélevés.

Identification et critères de détermination

Poids à la naissance : 500 g mâle : 30-40 kg.
femelle : 25-30 kg
Pelage : gris clair à roux en été/ gris brun en hiver
masque labial blanc en toute saison 6 2 mues /an : avril/mai - octobre/novembre

Loup  - Photographie de R.Huboux

Distinction mâle/femelle très difficile sur critères visuels (sauf en cas de pinceaux pénien identifiable sur photographie)
Distinction jeunes/adultes : stature plus modeste chez les jeunes seulement jusqu’à l’âge de 5 – 6 mois, indifférenciables des adultes ensuite. Appréciation approximative de l’âge d’un animal mort ou capturé par examen de la denture (degré d’usure des incisives en « fleur de lys »)

 

Biologie du loup gris

Régime alimentaire : carnivore (mais peut consommer des fruits à l’occasion)
En moyenne 2 à 5 kg par jour, mais peut jeûner plusieurs jours. Prédateur essentiellement des ongulés sauvages (en France : chevreuil, chamois, mouflons, cerfs) et d’espèces domestiques (surtout ovins, caprins, moins fréquemment et selon circonstances jeunes bovins et équins)
Besoins alimentaires plus importants en hiver, puis en période de gestation et d’élevage des jeunes (printemps/été)
Prédation majoritairement bi phasique calée sur le pic d’activité des ongulés (avant l’aube et après le crépuscule) 
Comportement social : vit en meutes ou seul en dispersion avant sédentarisation
La meute : composée d’un couple reproducteur dit « alpha » et de ses descendants des différentes générations antérieures. Densité locale intra-meute autorégulée (dispersion, survie et succès de reproduction, suite à compétition alimentaire et pour l’accès au statut de reproducteur)

Domaine vital  : Grandes surfaces (15000 – 30000 ha pour animaux sédentarisés en meute, parfois plus pour les individus sédentarisés seuls)
Territoire défendu passivement par marquage urinaire et dépôts d’excréments, ainsi que par hurlements.
« Cœur de meute », comprenant la tanière de mise bas et les principales zones de chasse = environ 50% de la superficie totale du domaine vital.

Reproduction du loup gris

Maturité sexuelle : environ 2 ans, mais inhibition de la participation à la reproduction par les individus alpha (phéromones et comportements de domination)
Rut : février-mars.
Gestation : 62 jours
Naissances : première quinzaine de mai.
Survie : 50% l’année de naissance, puis 70 -80% par an ensuite ; survie plus faible pour les individus en dispersion.
Longévité maximale : 15 ans en captivité, 10 à 12 ans en nature

Ecologie du loup gris 

Habitat : Espèce plastique : il peut s’adapter à tous les biotopes compte tenu de la diversité potentielle de son régime alimentaire 
Facteurs limitant  : gestion des interactions avec les activités humaines.

 

Milieux agricoles ouverts
Habitat cotier
Habitat de montagne
Habitat de marais
Milieux méditerranéens
Prairies de fauche
Prairies de fauche
Bocage

Etudes et recherches à l’ONCFS :

L’essentiel des études conduites par l’unité Prédateurs-animaux déprédateurs (U-Pad) concerne de nouveaux développements méthodologiques pour évaluer de manière encore plus robuste les effectifs et leur tendance, les taux de survie, de même que l’aire de répartition, en tenant compte de l’effort de prospection et de la pression d ‘observation dans l’espace. L’analyse de l’impact de la prédation par le loup sur la dynamique des populations d’ongulés, et sur leur comportement (en lien avec la mesure des états d’équilibre faune-flore), fait l’objet d’une pré-étude de faisabilité technique et financière.

Le réseau Loup-lynx qui dépend de l’U-Pad est chargé de suivre le développement de la population de loups en France.

Par ailleurs, la DR AURA - direction régionale Auvergne Rhône-Alpes participe à la mise en œuvre du Plan national d’action Loup, piloté par la DREAL AURA.

Tendances et répartition du loup gris en France 

La population de loups s’est développée géographiquement et numériquement (effectifs) depuis son retour en France (1992) jusqu’en 2014 à un rythme d’environ 15 à 20% par an, et semble numériquement stabilisée depuis ; le nombre de meutes est par contre en augmentation plus régulière jusqu’à l’heure actuelle.

Evolution du nombre de groupes de loups sédentarisés

Répartition du loup gris en France métropolitaine en mars 2016

 (gris foncé : communes classées en présence détectée régulièrement ; gris clair : communes classées en présence détectée occasionnellement) :

Répartition du loup gris en France métropolitaine en mars 2016

Répartition actuelle des grands carnivores (loup, lynx, ours)
Répartition du loup


Menaces potentielles pour le loup gris 

  • Braconnage cryptique non évaluable
  • Procédures de gestion sous régime dérogatoire définies selon les risques statistiques (choisis par l’Etat) d’induire une variation des effectifs à la hausse ou à la baisse.

Menaces potentielles induites par le loup gris 

  • Prédation sur les troupeaux domestiques
Constat d'attaque - ONCFS
Constat d’attaque -© Philippe Massit

 

Propositions pour la gestion 

  • Gestion adaptative des prélèvements dérogatoires modulée selon la tendance observée d’évolution du nombre de meutes

Pour en savoir plus 

Colloques 
Compte-rendu de l’évaluation transfrontalière alpine de la population de loup (Wolf Alpin Group, cf. )

Publications de l’ONCFS sur le loup gris 

Pour télécharger la brochure éditée par l'ONCFS et consacrée au loup - Cliquer sur le lien - Ouverture dans une nouvelle fenêtre

Brochure Le loup. (2016)

 

 

 

Expertise scientifique collective ONCFS/MNHN sur le devenir de la population de loups en France(2017)

Lire le résumé réalisé par l’équipe

 

Page publications sur les grands carnivores

Autres sources 

Page INPN du loup gris

Bibliographie de référence :

Pour compléter les publications et rapports ONCFS accessibles ci-dessus :
DUCHAMP C., BOYER J., BRIAUDET P.E., LEONARD Y., MORIS P., BATAILLE A., DAHIER T., DELACOUR G., MILLISHER G., MIQUEL C., POILLOT C. and MARBOUTIN E. (2012). a dual frame survey to assess time- and space-related changes of the colonizing wolf population in France. Italian Journal of Zoology, Hystrix (23) 1 : 14-28. http://www.italian-journal-of-mammalogy.it/article/view/4559

 

Pour toute demande documentaire complémentaire, consultez les pages du service de documentation  ou contactez le service par mail doc [ at ] oncfs.gouv.fr

 

 

retour haut de page