Dégâts agricoles et forestiers

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

5 Dégâts agricoles et forestiers causés par les ongulés sauvages

 
51 Dégâts agricoles

52 Dégâts forestiers

 

511. Reconnaissance des dégâts agricoles
512. Evaluation
513. Prévention
514. Indemnisation

dégâts agricoles

 

51 Dégâts agricoles

 

511. Reconnaissance des dégâts agricoles

Indemnisation des dégâts causés par les sangliers et les grands gibiers aux cultures agricoles : chapitre Reconnaissance


512. Evaluation

Indemnisation des dégâts causés par les sangliers et les grands gibiers aux cultures agricoles : chapitre Evaluation


513. Prévention

Indemnisation des dégâts causés par les sangliers et les grands gibiers aux cultures agricoles : chapitre Prévention


514. Indemnisation 

Indemnisation des dégâts agricoles de grand gibier en France

 

 


52 Dégâts forestiers

521 Description des dégâts forestiers

522 Inventaire des impacts sur la forêt

523 Systèmes de protection des semis et plants forestiers

524. Indemnisation des dégâts forestiers

abroutissement sur sapin

 

521 Description des dégâts forestiers

Abroutissement, frottis et écorçage sont les trois types d’atteinte que l’on peut constater sur la végétation en présence d’ongulés. Cette fiche technique fait le point sur ces différents impacts et donne les moyens d’en reconnaître éventuellement l’auteur.
Dégâts forestiers et grand gibier : 1. reconnaissance et conséquences - FT n°80



522 Inventaire des impacts sur la forêt

Vous trouverez ici quelques articles et référence, vous pouvez aussi consulter les documents se rapportant aux ICE sur le site OGFH (voir ci-dessous)

1 - Des fiches techniques

Dégâts forestiers et grand gibier : Technique de relevé en montagne


2 - Des sites
Le Guide pratique d’évaluation des dégâts de cervidés en forêt : une palette d’outils d’expertise à l’attention des gestionnaires. JP Hamard (IRSTEA).

 

Guide pratique d’évaluation des dégâts en milieu forestier
Ce travail a été présenté et validé en Comité de pilotage réunissant les représentants de la forêt privée et publique, la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Le guide proposé concerne exclusivement le diagnostic sylvicole des peuplements traités en futaie régulière, que leur régénération soit obtenue par plantation ou par voie naturelle, et peut, dans certains cas, servir également au diagnostic de la futaie irrégulière.

L’Observatoire Grande Faune et Habitats (OGFH) est une association qui rassemble depuis 2002, chasseurs, forestiers, agriculteurs, naturalistes, gestionnaires, scientifiques et décideurs. Elle a pour but d’aider à gérer durablement la grande faune sauvage : cerf, chevreuil, chamois, mouflon, sanglier et leur environnement.

Il propose différentes publications concernant le suivi, la gestion de la grande faune sauvage et des milieux naturels

3 - Des articles
L’indice d’abroutissement : un nouvel indicateur de la relation forêt-gibier ?" : Faune sauvage n°271 / avril 2006

Régénérations de chêne et de sapin soumises à l’abroutissement : densité de semis initiale et proportion de l’essence sont des facteurs de réussite. Guérin C., Saint-Andrieux C. 2002

 

Affouragement et écorçage par le cerf en forêt de montagne. : BM 215, 1996. Sederstam M.

 

Analyse de la structure verticale : une nouvelle approche pour évaluer l’impact des cervidés sur la régénération forestière. Heuzé P., Klein F. 2002

Régime alimentaire du cerf et du chevreuil en relation avec les dégâts d’abroutissement sur sapin. Saint-Andrieux C. 1999.



523 Systèmes de protection des semis et plants forestiers

La présence des ongulés en forêt a un impact sur la végétation spontanée et les essences régénérées ou plantées. Sur les espèces sensibles ou dans des zones de reboisement il peut être nécessaire de protéger temporairement les semis ou les plants forestiers de l’atteinte des animaux par des dispositifs de protection individuelle mécanique ou chimique ou par des clôtures.

Des aménagements spécifiques permettent également de diminuer l’impact des ongulés sur la végétation forestière par l’amélioration de la production de végétation appétente herbacée ou semi-ligneuses.

Dégâts et méthodes de protection, 1994, Saint-Andrieux C.
 

Pour un meilleur équilibre sylvo-cynégétique  : Aménagement permettant d’accroitre la capacité d’accueil d’un milieu de production ligneuse - ONCFS-ONF : Vittori I., Klein F., Gachet V. 


524. Indemnisation des dégâts forestiers

La prise en compte des dégâts sylvicoles :Un dispositif législatif et réglementaire nouveau et complexe. Guibert B. 2010.
 

 

 

retour haut de page