Direction de la Recherche et de l’Expertise

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

En l’espace de vingt-cinq ans, le service chargé des études techniques et des recherches scientifiques à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a été successivement organisé selon deux schémas bien différents. La première génération fut celle des conseillers cynégétiques régionaux. Répartis sur tout le territoire, ils avaient pour vocation principale d’apporter un appui technique aux organismes cynégétiques. Cet appui comportait des expérimentations, des essais de démonstration, le suivi de certaines réalisations des sociétés de chasse, des aides au regroupement et à la gestion de territoires.

 

En 1985, fut mise en place l’organisation en CNERA, centres spécialisés par groupes d’espèces, et dont la vocation affirmée est la recherche appliquée.

Parallèlement à cette restructuration l’objet des travaux techniques a évolué. Ainsi les élevages constituaient–ils à l’origine un volet important, aujourd’hui pratiquement éteint. De même l’exportation d’animaux de repeuplement à partir des réserves de chasse de l’établissement n’est plus qu’un objectif secondaire de la gestion de ces territoires. Ou encore, la prise en compte de la faune dans son ensemble se traduit par des études portant sur des espèces protégées, le plus souvent à la demande du ministère de tutelle, ces dernières concernent essentiellement les grands prédateurs (ours, loup, lynx).

 
Outre l’organisation du service et l’objet des travaux, ce sont les outils eux-mêmes qui ont été adaptés au fil des progrès : l’informatique et les systèmes d’information géographique, la statistique et ses méthodes d’analyse plus puissantes, la génétique et la caractérisation des populations ou des individus, le suivi à distance et la mise au point de technologies performantes, la modélisation numérique et les perspectives ouvertes en matière de dynamique de populations et de gestion des espèces.

 

La Direction de la recherche et de l’expertise (DRE) est l’une des trois directions opérationnelles de l’ONCFS.

 

A l’écoute de la demande sociale, recueillie en particulier par les échelons territoriaux de l’Office, elle prépare et conduit la politique de connaissance, d’études, d’expérimentation et de recherche appliquée à la gestion des espèces et des habitats.

Le champ géographique des investigations de l’ONCFS couvre, pour la majeure partie des espèces, le territoire national, les départements et territoires d’Outremer, et des zones du Nord de l’Europe ou de l’Afrique subsaharienne, compte tenu de l’aire de répartition de certaines espèces migratrices.

 

Les principales thématiques couvertes concernent l’avifaune migratrice, en relation avec les zones humides, la petite faune sédentaire de plaine, la faune de montagne, les cervidés et sanglier et les prédateurs et animaux déprédateurs. Une mission nationale assure la coordination des actions concernant le suivi sanitaire de la faune sauvage.

 

L’amélioration de la connaissance porte sur trois grands thèmes : la biologie des espèces et du fonctionnement de leur population, la gestion de ces espèces et la gestion des milieux. Les deux premiers thèmes induisent une activité d’études et de recherche traditionnelle, tendant à combler les lacunes de connaissances.

 

Sur le thème de la gestion des espèces et des milieux, l’activité est largement orientée à partir des préoccupations exprimées par les différents partenaires de l’ONCFS. Les administrations tirent profit de ces travaux dans l’élaboration des politiques publiques. Les gestionnaires de territoire (agriculteurs, forestiers, chasseurs) s’inspirent de ces résultats et recommandations pour la gestion directe des territoires ou lors de l’élaboration des schémas de gestion intégrée de l’espace rural dont ils ont la charge.

 

Ni théoriciens, ni agents de développement, les ingénieurs et techniciens de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont en charge la recherche finalisée sur le gibier et la faune sauvage. C’est dans cette optique de recherche finalisée qu’ont été créés les réseaux de suivi patrimonial dont l’originalité repose sur la participation de bénévoles et de professionnels, principalement des fédérations de chasseurs et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Ces réseaux collectent des données sur l’évolution des populations animales et de leurs habitats, données utiles pour les gestionnaires comme pour les chercheurs.

 

Aujourd’hui, de nouvelles évolutions se dessinent pour répondre aux interrogations des chasseurs et de la société toute entière. Comment gérer l’abondance des ongulés ? Comment réduire le coût des indemnisations ? Quels modes de gestion proposer aux utilisateurs nombreux des espaces naturels, agricoles et forestiers ? Quels indicateurs adopter pour juger de l’état de la faune et de ses habitats ?
Telles sont quelques-unes des questions auxquelles les chercheurs et techniciens se doivent d’apporter des solutions pragmatiques et réalistes, tout en contribuant au développement des connaissances et au progrès commun.

 

L’activité de la DRE est répartie entre cinq unités thématiques d’études et de recherche appliquée à compétence nationale (Unités de recherche) chargées de mettre en ouvre un programme pluriannuel de recherche examiné par la commission technique du Conseil d’administration, validé par le Conseil scientifique et arrêté par le Directeur général.

 

Elle comprend également l’Unité Sanitaire de la Faune (USF), un centre de documentation et une équipe transversale au siège de la Direction, soit au total près de 100 agents.

 

Les 5 unités de recherche appliquée sont spécialisées dans les groupes d’espèces qui concernent le monde cynégétique : 

Ils ont pour mission de conduire des recherches sur la biologie des populations des différentes espèces, sur les techniques permettant leur gestion cynégétique rationnelle lorsqu’il s’agit d’espèces chassées ainsi que sur les modes de gestion des habitats de la faune.

 

Une cellule d’appui en matière d’analyse de données (statistiques, traitement avec les systèmes d’information géographique, etc.), rattachée à la DRE, apporte son appui aux ingénieurs et techniciens des unités de recherche et parfois aux ingénieurs des cellules techniques des Délégations interrégionales et contribue à la valorisation des données (publications scientifiques, valorisation dans le cadre du Système d’information sur la nature et les paysages, mise en ligne sur le site internet de l’ONCFS) .

 

Par ailleurs, la Direction de la Recherche et de l’expertise comporte un centre documentaire riche de 50.000 références informatisées.

 

 Implantations de la Direction des Etudes et de la Recherche

 

 

 
Les réseaux de correspondants pour le suivi patrimonial.

 Ces réseaux mettent à contribution les services techniques des fédérations, les services départementaux de l’ONCFS et d’autres correspondants, souvent bénévoles. Une dizaine de réseaux sont opérationnels.

 

Liste des réseaux de correspondants :

 

 
Pour conduire en partie ses activités d’études et de recherche, l’établissement dispose d’un ensemble de réserves de chasse, représentant une superficie totale de près de 55 000 hectares

 

 

 

Enfin, les résultats des travaux sont publiés dans différentes revues scientifiques, dont WILDLIFE BIOLOGY l’ONCFS est membre associé du ’Nordic Board for Wildlife Research’ (NKV) et participe au financement et à la direction de la revue.

Les acquis scientifiques ou techniques sont également diffusés et mis à la disposition des gestionnaires de terrain par d’autres moyens propres à l’O.N.C.F.S. : la revue Faune sauvage, plaquettes et brochures notamment. 

 

Organigramme de la DER en janvier 2015

 

Bilan 2012

Un faisceau de compétences au service des études et recherches sur la faune sauvage

 

Thèses et communications scientifiques et techniques en 2012

Bilan 2011

De la connaissance des populations animales à celle des facteurs influant sur leur évolution

 

Thèses et communications scientifiques et techniques en 2011

 

Bilan 2010

Une recherche diversifiée pour une expertise solide

 

Thèses et communications scientifiques et techniques en 2010

 

Bilan 2009

 

Une recherche variée et de qualité

La recherche finalisée, un axe stratégique à l’ONCFS

 

 

Bilan 2008

 

Connaître et comprendre pour mieux gérer la faune sauvage et ses habitats - Bilan 2008

 


Consulter les rapports scientifiques