Accueil > Espace Presse / Actualités > Bécasse des bois : prévision d’abondance 2016/2017

Bécasse des bois : prévision d’abondance 2016/2017

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Saison 2016/2017 pour la Bécasse des bois : prévision d’abondance un peu en dessous de la moyenne mais contexte global favorable

Chaque année des informations sont récoltées lors des opérations de baguage de bécasses en septembre et octobre, en Russie centrale. Les conditions météorologiques jusqu’à l’automne sont aussi analysées.
Le réseau Bécasse ONCFS/FNC/FDC peut ainsi fournir une prévision d’abondance quant aux effectifs migrateurs et hivernants de bécasses.

 

bécasse Pour la sixième année consécutive, le réseau Bécasse propose une prévision d’abondance des bécasses des bois en migration et en hivernage en France, en tout début de saison de chasse de cette espèce.
Cette prévision s’appuie en premier lieu sur un modèle qui prend en compte la proportion de juvéniles ayant achevé leur mue parmi l’ensemble des juvéniles capturés en Russie centrale au début de la migration postnuptiale. Il est complété par des informations sur les conditions météorologiques du printemps-été dans l’aire principale de reproduction et sur l’abondance des bécasses lors des opérations de baguage en Russie européenne.

 

Au 21 octobre 2016, le réseau Bécasse estime que l’indice cynégétique d’abondance (ICA) de la saison 2016/2017 devrait se situer autour de 1,4 c’est-à-dire un peu en dessous de la moyenne.
Cependant, les données montrent aussi que les paramètres enregistrés cette année ont conduit par le passé à des ICA très variables. Les précipitations de septembre notamment, très importantes en Russie européenne, pourraient venir fausser la prévision. En effet, la région a rarement connu une telle situation et il est possible que cela impacte le modèle prédictif utilisé.

Par ailleurs, les conditions météorologiques au cours de la période de reproduction ont plutôt été bonnes en 2016, ce qui suggèrerait un ICA plus élevé que la moyenne. Le froid automnal a pour le moment surtout touché la Scandinavie et l’Europe Centrale, épargnant la Russie européenne.

 

Les premières bécasses sont déjà arrivées en France mais la grande majorité des oiseaux profitent encore d’une relative douceur et tardent à rejoindre leurs quartiers d’hivernage.
La sécheresse actuelle (au 21 octobre) sur la grande partie des sites d’hivernage français risque toutefois de perturber la distribution des oiseaux.

 

 

Communiqué de presse Prévision d’abondance Bécasse 2016-2017