Accueil > Espace Presse / Actualités > Faune sauvage et changement climatique

Faune sauvage et changement climatique

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Contexte du changement climatique


logo cop 21 Les changements globaux incluant le changement d’usage des terres et le changement climatique sont une menace majeure pour la biodiversité. Comme le soulignent les derniers rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), le changement climatique induit à la fois une augmentation de la température moyenne (qui se traduit par des printemps plus précoces), une modification du régime des précipitations, et une augmentation de la fréquence et de l’intensité des évènements météorologiques extrêmes.

Déceler l’impact du changement climatique sur la faune sauvage est une entreprise délicate. En effet, ces études nécessitent des dizaines d’années de suivi rigoureux des populations et des traits biologiques sensibles aux changements environnementaux. Ceux-ci peuvent être nombreux : succès reproducteur, morphologie, comportement, phénologie de la reproduction et de la migration. Et lorsqu’on arrive à caractériser une tendance, il faut pouvoir distinguer le rôle du climat de celui d’autres facteurs.
 


Résultats des suivis de la faune sauvage à l’ONCFS
 

C’est grâce aux suivis sur les mammifères et les oiseaux mis en place depuis plus de trente ans que l’ONCFS a pu récolter, centraliser et analyser les données présentées dans le dépliant "La faune sauvage à l’heure du changement climatique".
Un travail d’une telle ampleur ne peut se concevoir qu’en partenariat avec de nombreux acteurs : chasseurs, naturalistes, gestionnaires et citoyens ont joué un rôle incontournable dans ces études.
La sélection d’études scientifiques présentée rassemble une grande variété de réponses possibles au changement climatique : adaptation (oie cendrée) ou non (chevreuil) des espèces, influence graduelle de la température moyenne (sarcelle d’hiver) ou effets concrets de la généralisation des événements dits extrêmes (perdrix grise), modification du comportement (grand tétras, canard colvert) ou de la morphologie (bouquetin).

Les résultats sont issus de recherches en cours ou publiées dans des journaux scientifiques internationaux, en partenariat avec des organismes scientifiques de renom.
 

Dépliant "La faune sauvage à l’heure du changement climatique" (Pdf)

dépliant "La faune sauvage à l'heure du changement climatique"

Ce dépliant a reçu le label COP 21