Accueil > Espace Presse / Actualités > Rapport scientifique 2012 de l’ONCFS

Rapport scientifique 2012 de l’ONCFS

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Les études et recherches relatives à la faune sauvage embrassent un large spectre de disciplines et d’approches scientifiques. Les sujets développés dans ce rapport scientifique illustrent bien la diversité des recherches entreprises à l’ONCFS. Ils mettent également en avant les complémentarités indispensables entre les expériences de terrain et leur valorisation par les méthodes d’analyse les plus récentes.

 

Cliquer sur l’image pour feuilleter le Rapport scientifique 2012 de l’ONCFS

 Rapport scientifique ONCFS 2012

La dynamique des populations représente toujours une part importante de l’activité de recherche de l’ONCFS. Elle s’intéresse généralement aux espèces gibier comme le lièvre pour lequel un phénomène de densité-dépendance a pu être mis en évidence grâce à des suivis à long terme réalisés sur deux populations distinctes.

Pour certaines espèces prédatrices, par exemple la fouine et la martre pour lesquelles les connaissances restent très fragmentaires, les estimations de taux de survie désormais disponibles constituent une première en Europe.

Parfois des facteurs externes impriment leur marque sur les composantes démographiques. C’est le cas par exemple des changements climatiques dont on soupçonne l’impact sur l’avancement des dates d’accouplement chez le grand tétras au cours des quarante dernières années.

 

En amont de ces analyses, une récolte de données aussi fiable que possible est primordiale. Elle s’appuie sur des méthodes variées dont il convient de s’assurer de l’efficacité et de la précision.

L’origine des oies cendrées qui traversent la France lors de leurs migrations, ou qui y hivernent, a pu être établie plus précisément grâce aux données issues du baguage et du marquage visuel (colliers).
Parfois des techniques sophistiquées viennent en renfort des observations traditionnelles. C’est le cas notamment de l’analyse moléculaire (barcoding ADN) utilisée dans la réserve des Bauges afin d’identifier l’espèce et le sexe des individus à partir de l’examen de leurs fèces. 

 

Le Rapport d’activité 2012 de l’ONCFS est consultable :
. en version feuilletage
. en version Pdf téléchargeable (7Mo)