La tortue caouanne relachée

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

 Une tortue caouanne avait été prise dans un filet

Au mois de novembre 2010 le service départemental des Pyrénées Orientales de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, était alerté par la Gendarmerie maritime, qu’un pêcheur de Saint-Cyprien (66) avait ramené dans son filet une tortue marine très affaiblie. Il s’agissait d’une tortue caouanne (Caretta caretta), espèce la plus fréquente en Méditerranée où elle nidifie, ainsi que la tortue verte (Chelonia mydas). 

Prise en charge de la tortue par un centre de soin

Tortue caouanne transférée au centre de soin Dans le cadre des activités menées en liaison avec le RTMMF (Réseau Tortues marines de Méditerranée française) les agents du service ont immédiatement récupéré cette tortue qui a été transférée au centre agréé de sauvegarde des tortues de Méditerranée au Grau-du-Roi (34). Le mercredi 22 juin, après six mois de soins en attendant que les eaux de la Méditerranée se réchauffent, c’était le retour à la liberté pour cette jeune tortue après la pose d’une bague d’identification.  

La liberté retrouvée pour la tortue

Le lâcher a eu lieu au large de Banyuls-sur-Mer en collaboration avec le Laboratoire Arago ainsi que les agents de la Réserve naturelle marine de Cerbère-Banuyls. 

Et si vous trouvez une tortue en difficulté, que faire ?

Tortue caouanne nageant C’est l’occasion pour rappeler que les tortues marines sont des espèces menacées (pollutions, raréfactions des sites de ponte, collisions, etc.) et protégées. En cas de découverte d’un spécimen, vivant ou mort, il est impératif de contacter le responsable régional du réseau mammifères marins et tortues marines de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage au : 06 27 02 58 66 ou laurent.dupont@oncfs.gouv.fr