Les espèces envahissantes

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

L’intervention et le rôle des services de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

 

Face aux espèces envahissantes les services départementaux sont confrontés à deux types de demandes :

  • la capture d’animaux vivants ou la régulation d’espèces échappées ou faisant courir un risque aux personnes.

Dans ce cas, des agents formés aux techniques de capture répondent aux sollicitations spécifiques et occasionnelles des préfets dans le cadre de la sécurité publique. 

  • la régulation d’espèces invasives, ou d’espèces ordinaires occasionnant des dégâts écologiques ou des atteintes aux activités économiques.

Là, c’est l’ensemble du ou des services départementaux qui répondent, cette fois à une demande permanente institutionnelle (ministère), pour la capture de certains individus ou la régulation des espèces. Plusieurs services ont ainsi été sollicités pour la régulation du cormoran et de l’ibis sacré.

 

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage est principalement concerné par les mammifères et oiseaux sauvages.

Colonie d'ibis sacrés Pour ces espèces, il met au point et teste les méthodes de destruction, expertise les situations locales et n’intervient qu’à titre expérimental. Dès que la méthode de régulation est mise au point, l’office n’intervient plus directement, mais garantit une éventuelle formation. Toutefois, des accords particuliers peuvent être conclus avec les parties pour répondre aux attentes prioritaires ou aux situations d’urgence.

 

Mais la Délégation est aussi sensible aux invasions végétales (partenariat avec le Conservatoire botanique national de Méditerranée) et elle assume un rôle de veille sur les espaces qu’elle gère.

 

 Jean-Louis CASSIGNOL