Accueil > L’ONCFS en Région > Outre-mer > Mieux connaître la faune sauvage et ses habitats > Le suivi de la reproduction des limicoles néotropicaux en Guyane

Le suivi de la reproduction des limicoles néotropicaux ...

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Galerie

Plage de la réserve naturelle de l’Amana
Plage de la réserve naturelle de l’Amana
Dessin : Carole Pourcher
Dessin : Carole Pourcher
Dessin : Carole Poucher

 

Les limicoles néotropicaux, contrairement aux limicoles néarctiques plus répandus, ne sont pas de grands migrateurs. On les retrouve une grande partie de l’année dans la même région du globe.
 
Neuf espèces de limicoles néotropicaux sont présentes en Guyane. Parmi elles, trois espèces viennent régulièrement nicher sur les plages sableuses de Guyane :le Pluvier de Wilson (Charadrius wilsonia), l’Echasse d’Amérique (Himantopus mexicanus), et le Pluvier d’Azara (Charadrius collaris).
La Réserve Naturelle de l’Amana (RNA), classée site RAMSAR, est actuellement le seul site de reproduction de ces trois espèces, étudié en Guyane.
 
Aujourd’hui, la distribution et la reproduction des limicoles néotropicaux sont mal connues en Guyane.
En 2008, un premier suivi de ces populations de limicoles a été mis en place par l’ONCFS, en partenariat avec la réserve naturelle de l’Amana et l’association GEPOG (Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane). Ce suivi était axé sur la distribution, la dynamique, l’écologie et la biologie de la reproduction des trois espèces citées.
 
En 2010, cette étude se poursuit en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Guyane, aujourd’hui gestionnaire de la réserve naturelle, et le GEPOG.
 
Ce projet a pour objectifs :
- l’amélioration des connaissances sur la biologie de la reproduction des trois espèces de limicoles néotropicaux nichant en Guyane ;
- l’analyse de la viabilité de ces populations en vue de l’élaboration de mesures de gestion et de protection de ces espèces au sein de la RNA.
 
 
Le protocole consiste à prospecter les plages et les lagunes de la RNA afin d’observer les comportements reproducteurs (parade nuptiale) et ainsi de localiser les nids. Ces nids seront ensuite suivis régulièrement afin d’en tirer des informations quant à leurs caractéristiques (localisations du nid, nombres d’œufs, de poussins, prédation etc.).
 
L’analyse de ces données apportera de nouvelles connaissances sur la reproduction de ces trois espèces, le succès de reproduction, la croissance des nouveaux nés, les prédateurs etc.
 
Les connaissances ainsi apportées serviront de référence pour la mise en place de mesure de gestion et de protection de ces trois espèces au sein de la réserve naturelle. Elles permettront également de proposer, données à l’appui, l’intégration de la RNA au sein du Réseau des Réserves pour les Limicoles de l’Hémisphère Occidental (Western Hemisphere Shorebird Reserve Network).