Depuis le 1er janvier, l’Agence française pour la biodiversité et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage sont regroupés au sein du nouvel Office français de la biodiversité.


ofb.gouv.fr
Accueil > L’ONCFS en Région > Occitanie > Mieux connaître la faune sauvage et ses habitats > Agrifaune en Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées

Agrifaune en Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Agrandir le texte Réduire le texte

Différentes actions sont menées dans le cadre du Réseau Agrifaune, partenariat qui réunit l’Office national de la chasse et de la faune Sauvage, les Chambres d’Agriculture et la Fédération Nationale des Chasseurs.

 

Inauguration de trois "lavognes" sur le causse de Sauveterre (Lozère)

 

Dans le cadre d’une opération concertée d’aménagement et de gestion de l’espace rural (OCAGER) faisant suite à un incendie qui avait ravagé 2 000 hectares, un projet Agrifaune lancé en 2007 a abouti avec la restauration de trois lavognes, inaugurées le 9 septembre 2011.

 

Inauguration d'une lavogne en Lozère En complément des 7 ha de cultures faunistiques implantées sur les parcelles d’agriculteurs volontaires, ces lavognes sont le résultat d’un chantier associant agriculteurs et acteurs cynégétique. Elles sont un facteur considérable d’amélioration des habitats de la faune sauvage sur le causse de Sauveterre.

 

A l’origine, ces creux naturels dont l’étanchéité était améliorée par l’homme (argile et pavage) servaient à l’abreuvage des troupeaux. Aujourd’hui, en recueillant les eaux de pluie, les lavognes servent d’abreuvoir en été, lorsque l’eau se fait rare. La faune sauvage en est le premier bénéficiaire.

 

Ces aménagements ont pu être réalisés grâce aux financements de l’ONCFS, de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), du conseil régional et du Fonds européen agricole pour le développement rural (Pays du Gévaudan).

 

Formation sur le diagnostic des infrastructures et surfaces agro-écologiques

test de la méthodologie sur le terrain Le mercredi 14 septembre 2011, le Conservatoire d’Espaces Naturels et la Fédération régionale de chasseurs du Languedoc-Roussillon ont organisé une formation sur la méthodologie de diagnostic des infrastructures et surfaces agro-écologiques (haie, bande enherbée, prairie semi-naturelle…) dans le cadre de la convention Agrifaune Hérault. L’objectif est d’acquérir des compétences pour réaliser des diagnostics Agrifaune plus complets.
 
Après une demi-journée en salle le matin sur la théorie, la méthodologie a été testée sur le terrain l’après-midi sur le domaine viticole du Château Coujan (Murviel Les Béziers).

 

Journée technique Agrifaune sur l’enherbement en contexte viticole méditerranéen

Les techniciens et les exploitants impliqués dans le programme national Agrifaune, évaluent et développent des itinéraires techniques, des savoirs-faire et des actions adaptées aux situations de chaque filière et de chaque territoire pour permettre la prise en compte de la faune sauvage dans les milieux agricoles.

Compte tenu de l’importance de la viticulture en Languedoc-Roussillon et le rôle qu’elle joue dans la préservation du petit gibier et de ses habitats, il est important de réfléchir à de solutions techniques adaptées qui permettent d’allier agriculture performante et prise en compte de la biodiversité.

C’est dans ce but que la fédération départementale des chasseurs de l’Hérault, la fédération régionale des chasseurs du Languedoc Roussillon, la Chambre d’agriculture de l’Hérault et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont organisé le 13 octobre 2011 une journée technique sur l’enherbement en contexte viticole méditerranéen.