Un nouveau loup équipé d’un GPS pour le Programme ...

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Galerie

 

 

Suite à la mort accidentelle causée par une chute de pierre de la louve "Ylva", capturée et équipée en 2010, le programme scientifique "Prédateur-Proies" visant à mesurer l’impact du loup sur les populations d’ongulés sauvages était amputé d’une partie de ces données. Suite à cet évènement, les protocoles de capture ont repris ce printemps avec une session de capture organisée en avril.

 
Cette nouvelle session se solde par un succès : les directions de l’ONCFS, du Parc national du Mercantour, du CNRS et de la Fédération des chasseurs des Alpes-Maritimes annoncent la réussite d’une 3ème capture de loup ce lundi 11 avril en début de matinée, par leurs équipes de terrains, dans le cadre d’un programme scientifique dont l’objet est de mieux connaître l’impact du prédateur sur ses proies sauvages . L’animal a été équipé d’un collier GPS/GSM avant d’être relâché sur le lieu même de sa capture.

Celle-ci s’est déroulée sur la commune de Saint-Dalmas-le-Selvage (Alpes-Maritimes), dans le Parc national du Mercantour, par télé-anesthésie depuis un hélicoptère.
La capture s’est déroulée dans d’excellentes conditions sur un plateau enneigé, en moins de 15 minutes à la suite d’un repérage visuel de deux animaux par les équipes au sol disséminées sur les quelques 200 km² occupés par la meute. L’appui technique des collègues suédois, spécialisés dans ce type de capture par hélicoptère a porté une nouvelle fois ses fruits. L’animal sera dénommé "Tinée" afin de faciliter la communication.

Après la phase de reveil contrôlée sur site, l’animal a ensuite été suivi visuellement à distance pendant plus de 5 heures par les personnels au sol redistribués autour du massif pour s’assurer de sa bonne récupération post-anesthésique.

 
Cette jeune louve de presque 3 ans pèse 29 kg et présente un excellent état physique. Celle-ci pourrait être la nouvelle femelle alpha de cette meute de Haute tinée, composée, d’après les dernières observations, de 4 individus. Les analyses d’usage à partir des prélèvements sanguins en matière de génétique et de santé de l’animal seront réalisées dans les prochaines semaines.

 

En parallèle de l’action de marquage et de suivi intensif des 4 espèces principales de proies toujours d’actualité, cette nouvelle capture va permettre de poursuivre un suivi fin des déplacements et des actes de prédations de cette meute pour estimer les taux de prédation et l’éventuelle sélectivité opérée par le loup sur les différentes espèces et classes d’âges présentes sur le site.

 

Contacts :

virginie.michel@developpement-durable.gouv.fr, michel.catusse@oncfs.gouv.fr

 


En savoir plus sur le PPP...