Le Hamster parle aux enfants

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Cet article est destiné à présenter le hamster de façon ludique et vulgarisée au jeune et au grand public.
Il a été rédigé par Odile Maliet, élève à l’Ecole Polytechnique, dans le cadre d’un stage de découverte à la mission Hamster de l’ONCFS, et a été relu par la Directrice d’une école primaire située en zone de présence de l’espèce.

 

 

Journal d'un grand hamster Je suis une femelle Grand hamster. Je suis née le 25 juin 2012, au milieu d’un champ de blé. Un mois plus tard, je quittais le terrier maternel pour aller creuser le mien, quelques dizaines de mètres plus loin. A ma première sortie d’hibernation, j’ai commencé à tenir un journal.
Mais laissez-moi d’abord me présenter.

 

Comme tous ceux de mon espèce, je ressemble un peu au Hamster doré, que l’on rencontre fréquemment dans les animaleries. Mais contrairement à lui, je vis à l’état sauvage en France, en Alsace. D’ailleurs, il est inutile d’envisager de m’apprivoiser, je suis trop solitaire et agressif pour ça. Et ce n’est pas la différence la plus visible qu’il existe entre moi et mon cousin. Avec mes 240g et mes 21cm, ma taille me rapproche plus du cochon d’inde, et je fais pourtant partie des plus petits individus au sein de mon espèce. Ce n’est pas pour rien qu’on nous appelle « Grands hamsters » !

 

La couleur de mon pelage permet au premier coup d’œil de me différencier des autres rongeurs français. Alors que chez eux, le ventre est en général de couleur plus claire que le dos, le mien est entièrement noir. Mon dos, lui, est d’une jolie teinte brun-roux, et des tâches blanches sont réparties sur mes flancs et le bout de mes pattes. 

Continuons à faire connaissance avec le Grand hamster ...

Où vit-il ?

Le Grand hamster creuse de préférence son terrier dans des champs de blé ou de luzerne, dans lesquels il peut se cacher correctement des prédateurs.

Schéma d'un terrier de Grand Hamster

 

Les terriers sont très organisés. A l’intérieur, on trouve une chambre principale, une impasse qui sert de toilettes, et souvent une ou plusieurs chambres de réserve. Devant la galerie d’entrée (1), oblique, on trouve souvent un déblai important. D’autre galeries, verticales, appelées galeries de fuite (2), permettent au hamster d’accéder rapidement aux chambres depuis l’extérieur en cas de danger.

Que mange-t-il ?

Le régime alimentaire du Grand hamster est composé en majeure partie de végétaux. Parmi eux, on trouve du blé, du maïs, de la luzerne, des pommes de terre… Mais il arrive aussi aux hamsters de manger de petits animaux, comme des vers de terre, des escargots, des petits rongeurs ou de jeunes oiseaux. 

Comment se reproduit-il ?

La période de reproduction dure de mai à fin août. Chaque femelle peut avoir un maximum de trois portées durant cette période. La gestation dure 21 jours, au bout desquels la femelle donne naissance entre 6 et 8 petits. Elle s’occupe seule des jeunes, car elle n’est en contact avec le mâle qu’au moment de l’accouplement. 

Que fait-il en hiver ?

Entre septembre et mars, le Grand hamster hiberne dans son terrier, c’est-à-dire qu’il arrête toute activité et « dort » pendant plusieurs mois. Au cours de cette période, il se réveille tous les trois jours environ et mange ses réserves, va aux toilettes… Pendant les phases de sommeil, la température de son corps diminue pour se stabiliser 1°C au dessus de la température extérieure, et son cœur et sa respiration ralentissent, ce qui lui permet d’économiser de l’énergie.

Et que fait-il toute l’année ?

Cycle de vie du Grand Hamster  

Combien de temps vit-il ?

Dans la nature, un hamster vit en général un à deux ans. Une des causes de mortalité les plus importantes chez le hamster est la prédation. Parmi les animaux qui intègrent le plus souvent du hamster à leur menu, on trouve surtout le renard et la buse. Les animaux domestiques (chiens, chats) s’attaquent aussi parfois au hamster. 

 

 

Femelle de Grand Hamster Pourquoi le protéger ?

Malgré le plan de protection mis en place pour le sauver, le Grand hamster reste le mammifère le plus menacé de France. Classé « nuisible » jusqu’en 1993 à cause des dégâts qu’il pouvait faire aux cultures quand il était abondant, il a longtemps été piégé pour tenter de le supprimer. Aujourd’hui, la cause principale de son déclin est la perte d’un habitat favorable, notamment due au développement de la culture du maïs, qui ne lui offre aucune protection contre les prédateurs à sa sortie d’hibernation.

 
Lexique

Déblai : Tas formé de la terre retirée par le hamster quand il creuse son terrier
Hibernation : Pour économiser leur énergie en hiver, un certain nombre d’animaux hibernent. Ils arrêtent toute activité et « dorment » pendant plusieurs mois.
Léthargie : Etat de sommeil profond.
Nuisible : On le dit d’un animal qui cause des dégâts, en particulier aux cultures. Les animaux considérés comme nuisible sont chassés pour réduire leur population.
Prédateur : Animal qui se nourrit d’autres animaux.