Programme de recherche sur la sarcelle d’hiver

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte
English version

 

 

Sommaire 

 

Pourquoi cette étude ?

En quoi consiste-t-elle ?

Où en sommes nous ?

Pour en savoir plus...

 

Pourquoi cette étude ?

 

 La France est une zone d’hivernage importante pour la Sarcelle d’Hiver (Anas crecca), dont les effectifs à la mi-janvier oscillent autour de 100 000 individus depuis une quinzaine d’années. Les oiseaux hivernant en France ont été divisés en 2 sous populations théoriques, Nord-ouest Européenne et Méditerranéenne, entre lesquelles il existe vraisemblablement des échanges d’individus. Les effectifs de la population Nord-Ouest Européenne semblent en lente augmentation, alors qu’il n’est pas possible de déceler de tendance dans la population Méditerranéenne.

 

 

La Sarcelle d’Hiver est également une importante espèce gibier, avec des effectifs prélevés en France estimés à plus de 330 000 individus pour la saison 1998-99, soit trois à quatre fois l’effectif recensé au mois de janvier. Cette apparente contradiction pourrait avoir pour origine l’existence d’un renouvellement important des individus dans les populations hivernantes de Sarcelles d’Hiver, comme cela a été mis en évidence en Camargue et suggéré dans les Marais de l’Ouest : les oiseaux ne passeraient pas l’ensemble de la saison dans une même région, mais l’arrivée de nouveaux migrateurs au cours de l’hiver remplacerait régulièrement les individus prélevés à la chasse.

Il reste néanmoins à déterminer les facteurs responsables de ce renouvellement, son importance dans certaines régions et la manière dont les quartiers d’hivernage sont interconnectés. Bien que la Sarcelle d’Hiver ait fait l’objet de nombreuses études en Europe, de nouvelles recherches étaient donc nécessaires afin de pouvoir ajuster au mieux les modes de gestion pour cette espèce. A cet effet, l’ONCFS a lancé en 2002 un programme de recherche en trois axes :

  • Analyse des données historiques de baguage de Sarcelles d’Hiver en Camargue à la Station Biologique de la Tour du Valat pendant plus de 30 ans (fin des années 40 au milieu des années 70), pour obtenir des informations plus précises sur la biométrie, le taux de survie, le degré de renouvellement et la taille des populations,
  • Mise en place d’un nouveau programme de baguage national, pour obtenir des données comparables à celles de la Camargue à 30 ans d’intervalle, marquage individuel des oiseaux pour faciliter l’étude de leur comportement et de leurs déplacements,
  • Développement dans les prochaines années de modèles prédictifs de dynamique de population de Sarcelles d’Hiver, pour faciliter la prise de décision dans les modes de gestion à appliquer à l’espèce.
     

En quoi consiste-t-elle ?

 

L’analyse des données historiques de la Station Biologique de la Tour du Valat est en cours, et divers articles scientifiques sont en préparation, soumis ou sous presse dans des revues scientifiques internationales. Ces articles seront disponibles sur ce site après leur publication. Cette base contient les données de 60 000 sarcelles baguées, ayant par la suite donné lieu à 20 000 recaptures d’individus vivants et 10 000 reprises d’oiseaux morts.

En ce qui concerne le baguage actuel des sarcelles, ce programme est réalisé à l’échelle nationale, avec 14 zones de capture : Les Marais du Vigueirat en Camargue, les étangs de Gironde, la Réserve de Chasse et de Faune Sauvage du Massereau dans l’Estuaire de la Loire, la Réserve du Marais du Duer et d’autres marais dans le Golfe du Morbihan, le lac de Puydarrieux en Hautes-Pyrénées, la Réserve de Saint Georges de Bohon et la Réserve Naturelle de Beauguillot dans la Manche, la Réserve de Chasse et de Faune Sauvage de la Grand-Mare dans l’Estuaire de la Seine, les plans d’eau d’Outines en Champagne Humide, les zones humides du Forez et de l’Yonne, les étangs des Dombes et les étangs de la Brenne.
Les oiseaux capturés sont pesés, mesurés, bagués et relâchés. Chaque oiseau est équipé d’une bague métallique du Muséum National d’Histoire Naturelle (portant l’inscription « Mus. Paris » et un numéro d’identification). 
 

Certains individus sont également équipés de marques sur le bec lorsqu’ils sont capturés, afin de faciliter leur observation et d’étudier le comportement individuel, comme l’alimentation, les déplacements et la formation des couples. 

 

Sur ces marques est inscrit un code individuel, formé de deux caractères (de type A1, 1A, A=, etc…), identiques des deux côtés du bec, plus éventuellement un troisième caractère sur le dessus. Ces marques sont de couleur jaune pour les oiseaux marqués en Camargue, vert clair pour les autres sites. Cette méthode est utilisée avec succès depuis plusieurs dizaines d’années en Amérique du Nord et dans certains pays d’Europe.

 

 

Où en sommes nous ?

 

Depuis le début du programme, 11498 canards (dont 6939 sarcelles) ont été bagués, et 5401 (2713 sarcelles) contrôlés, c’est-à-dire recapturés vivants et relâchés à nouveau. Ces contrôles concernent 953 sarcelles différentes. Le nombre de baguages (toutes espèces confondues) a légèrement diminué 2009/10 par rapport à 2008/09 (1367 au lieu de 1626), alors que le nombre de contrôles a considérablement diminué (332 en 2009/10 par rapport à 579 en 2008/09). Beaucoup de sites ont connu une très mauvaise année de baguage malgré un effort de capture élevé, tandis que quelques sites ont réalisé des captures de sarcelles relativement nombreuses. Au total, 762 sarcelles ont été reprises (c’est-à-dire tuées ou trouvées mortes) depuis le début du programme, et leurs bagues nous ont été renvoyées. Le taux de reprise pour les sarcelles est donc maintenant de 10.98%, soit légèrement supérieur à ce qu’il était à la fin de la saison 2008/09 (10.8%).

 

Dans le cadre de ce programme, les marques nasales en plastique souple sont posées sur certains individus seulement, en accord avec le CRBPO (au Muséum National d’Histoire Naturelle, à Paris), et en concertation avec les autres organismes européens utilisant cette technique. Au total, 472 sarcelles ont ainsi été équipés en 2009/10 (soit 61.5% des oiseaux bagués). Ces marques ont permis d’effectuer un grand nombre de relectures (575 au total pour les sarcelles en 2008/09, mais néanmoins la moitié des 1150 de la saison 2008/09). En 2009/10, 182 sarcelles marquées différentes ont été observées. Depuis le début du programme, 4176 sarcelles ont été équipées d’une marque nasale, donnant lieu à 6962 relectures, dont 276 à l’étranger - voir la carte des observations à l’étranger.

 

 

Pour en savoir plus...

 

Arzel, C., Elmberg, J. & Guillemain, M. 2006. Ecology of spring migrating Anatidae : a review. Journal of Ornithology, 147 : 167-184.

 

Arzel, C., Guillemain, M., Gurd, B., Elmberg, J., Fritz, H., Arnaud, A., Pin, C. & Bosca, F. 2007. Experimental functional response and inter-individual variation in the foraging efficiency of Teal (Anas crecca). Behavioural Processes 75(1) : 66-71.

 

Arzel, C., Elmberg, J. & Guillemain, M. 2007. A flyway perspective of foraging activity in Eurasian Teal Anas crecca. Canadian Journal of Zoology 85 : 81-91.

 

 

Arzel, C., Elmberg, J., Guillemain, M., Lepley, M., Bosca, F., Legagneux, P. & Nogues, J.B. 2009. A flyway perspective on food resource availability in a long-distance migrant, the Eurasian Teal (Anas crecca crecca). Journal of Ornithology, 150 : 61-73.

 

Brochet, A.L., Guillemain, M., Gauthier-Clerc, M., Fritz, H. & Green, A.J. 2010. Endozoochory of Mediterranean aquatic plant seeds by teal after a period of desiccation : Determinants of seed survival and influence of retention time on germinability and viability. Aquatic Botany 93 : 99-106.

 

Brochet, A.L., Guillemain, M., Fritz, H., Gauthier-Clerc, M. & Green, A.J. 2010. Seed dispersal by teal (Anas crecca) in the Camargue (southern France) : duck guts are more important than their feet. Freshwater Biology 55 : 1262-1273.

Brochet, A.L., Gauthier-Clerc, M., Guillemain, M., Fritz, H., Waterkeyn, A., Baltanás, Á. & Green, A.J. 2010. Field evidence of dispersal of branchiopods, ostracods and bryozoans by teal (Anas crecca) in the Camargue (southern France). Hydrobiologia 637 : 255-261.

Brochet, A.L., Guillemain, M., Fritz, H., Gauthier-Clerc, M. & Green, A.J. 2009. The role of migratory ducks in the long-distance dispersal of native plants and the spread of exotic plants in Europe. Ecography 32 : 919-928.

Brochet, A.L., Guillemain, M., Lebarbenchon, C., Simon, G., Fritz, H., Green, A., Renaud, F., Thomas, F. & Gauthier-Clerc, M. 2009. The potential distance of highly pathogenic avian influenza dispersal by Mallard, Teal and Pochard. Ecohealth 6 : 449-457.

Calenge, C., Guillemain, M., Gauthier-Clerc, M. & Simon, G. A new exploratory approach to the study of the spatio-temporal distribution of ring recoveries - the example of Teal (Anas crecca) ringed in Camargue, Southern France. Journal of Ornithology, sous presse.

Devineau, O., Guillemain, M., Johnson, A.D. & Lebreton, J-D. 2010. A comparison of green-winged teal Anas crecca survival and harvest between Europe and North America. Wildlife Biology 16 : 12-24.
 

Dawson, R.D. & Clark, R.G. 2000. Effects of hatching date and egg size on growth, recruitment and adult size of lesser scaup. Condor 102 : 930-935.

 

Deceuninck, B., Maillet, N., Mahéo, R., Kerautret, L. & Riols, C. 1997. Dénombrements d’Anatidés et de foulques hivernant en France – Janvier 1996. Rapport Wetlands International / Ligue pour la Protection des Oiseaux au Ministère de l’Environnement - Direction de la Nature et des Paysages.

 

Deceuninck, B., Maillet, N., Kerautret, L., Riols, C. & Mahéo, R. 1998. Dénombrements d’Anatidés et de foulques hivernant en France – Janvier 1997. Rapport Wetlands International / Ligue pour la Protection des Oiseaux au Ministère de l’Environnement - Direction de la Nature et des Paysages.

 

Deceuninck, B., Maillet, N., Kerautret, L., Riols, C. & Mahéo, R. 1999. Dénombrements d’Anatidés et de foulques hivernant en France à la mi-Janvier 1998. Rapport Wetlands International / Ligue pour la Protection des Oiseaux au Ministère de l’Environnement - Direction de la Nature et des Paysages.

 

Deceuninck, B., Maillet, N., Kerautret, L., Riols, C. & Mahéo, R. 2000. Dénombrements d’Anatidés et de foulques hivernant en France à la mi-Janvier 1999. Rapport Wetlands International / Ligue pour la Protection des Oiseaux au Ministère de l’Environnement - Direction de la Nature et des Paysages.

 

Delany, S., Reyes, C., Hubert, E., Pihl, S., Rees, E., Haanstra, L. & Van Strien, A. 1999. Results from the International Waterbird Census in the Wastern Palearctic and Southwest Asia 1995 and 1996. Wetlands International Publication 54. Wetlands International, Wageningen, The Netherlands.

 

Fouque, C., Guillemain, M., Leray, G., Joyeux, E., Mondain-Monval, J.Y., & Schricke, V. 2005. Distribution des effectifs hivernaux de sarcelle d’hiver Anas crecca en France et tendances d’évolution sur les 16 derniers hivers. Faune sauvage 267 : 19-30.

 

Fouque, C., Guillemain, M. & Schricke, V. 2009. Trends in the number of Coot Fulica atra and wildfowl Anatidae wintering in France, and their relationship with hunting activity at wetland sites. Wildfowl Special issue 2 : 42-59.

 

Goss-Custard, J.D., Caldow, R.W.G., Clarke, R.T., Durell, S.E.A. le V. dit. & Sutherland, W.J. 1995. Deriving population parameters from individual variations in foraging behaviour. I. Empirical game-theory distribution model of oystercatchers Haematopus ostralegus feeding on mussels Mytilus edulis. Journal of Animal Ecology 64 : 277-289.

 

Guillemain, M. 2000. Le fonctionnement du peuplement de canards des marais de l’Ouest : compromis entre compétition et vigilance dans les stratégies d’alimentation individuelles. Thèse de Doctorat, Université Paris VI.

 

Guillemain, M., Caldow, R.W.G., Stillman, R.A. & Goss-Custard, J.D. 2002. Towards behaviour-based models of dabbling duck population dynamics. European Journal of Wildlife Research 48 Supplement : 1-6.

 

Guillemain, M., Sadoul, N. & Simon, G. 2005. European flyway permeability and abmigration in Teal (Anas crecca), based on ringing recoveries. Ibis 147 : 688-696.

 

Guillemain, M., Dehorter, O., Johnson, A.R. & Simon, G. 2005. A test of the wintering strategy hypothesis with teal (Anas crecca) ringed in the Camargue, southern France. Journal of Ornithology, 146(2) : 184-187.

 

Guillemain, M., Mondain-Monval, J.Y., Johnson, A.R. & Simon, G. 2005. Long-term climatic trend and body size variation in Teal (Anas crecca). Wildlife Biology, 11 : 81-88.

 

Guillemain, M., Arzel, C., Legagneux, P., Elmberg, J., Fritz, H., Lepley, M., Pin, C., Arnaud, A. & Massez, G. 2006. Risky foraging leads to cost-free mate guarding in male teal Anas crecca. Journal of Ornithology 148 : 251-254.

 

Guillemain, M., Arzel, C., Mondain-Monval, J.Y., Schricke, V., Johnson, A.R. & Simon, G. 2006. Spring migration dates of Teal ringed in the Camargue, Southern France. Wildlife Biology 12(2) : 163-170.

 

Guillemain, M., Devineau, O., Lebreton, J.D., Mondain-Monval, J.Y., Johnson, A.R. & Simon, G. 2007. Lead shot and Teal (Anas crecca) in the Camargue, Southern France : effects of embedded and ingested pellets on survival. Biological Conservation 137 : 567-576.

 

Guillemain, M., Arzel, C., Legagneux, P., Elmberg, J., Fritz, H., Lepley, M., Pin, C., Arnaud, A. & Massez, G. 2007. Teal (Anas crecca) adjust foraging depth to predation risk : a flyway-level circum-annual approach. Animal Behaviour 73 : 845-854.

 

Guillemain, M., Fritz, H., Johnson, A.R. & Simon, G. 2007. What type of lean ducks do hunters kill ? Weakest local ones rather than migrants. Wildlife Biology 13(1) : 102-107.

 

Guillemain, M., Poisbleau, M., Denonfoux, L., Lepley, M., Moreau, C., Massez, G., Leray, G., Caizergues, A., Arzel, C., Rodrigues, D. & Fritz, H. 2007. Multiple tests of the effect of nasal saddles on dabbling ducks : combining field and aviary approaches. Bird Study 54 : 35-45.

 

Guillemain, M., Lepley, M., Massez, G., Caizergues, A., Rodrigues, D. & Figueiredo, M. 2008. Addendum : Eurasian Teal Anas crecca nasal saddle loss in the Camargue, France. Bird Study 55 : 135-138.

 

Guillemain, M., Elmberg, J., Arzel, C., Johnson, A.R. & Simon, G. 2008. The income-capital breeding dichotomy revisited : late winter body condition is related to breeding success in an income breeder. Ibis 150 : 172-176.

 

Guillemain, M., Mondain-Monval, J.Y., Weissenbacher, E. & Brochet, A.L. 2008. Hunting bag and distance from the day-roost in Camargue ducks. Wildlife Biology, 14 : 379-385.

Guillemain, M., Hearn, R., King, R., Gauthier-Clerc, M., Simon, G. & Caizergues, A. 2009. Comparing migration of Teal from two main wintering areas of Western Europe : a long term study from Essex, England, and Camargue, France. Ringing and Migration 24 : 273-276.

Guillemain, M., Fuster, J., Lepley, M., Mouronval, J.B. & Massez, G. 2009. Winter site fidelity is higher than expected for Eurasian Teal Anas crecca in the Camargue, France Bird Study 56 : 272-275.

Guillemain, M., Hearn, R., King, R., Gauthier-Clerc, M., Simon, G. & Caizergues, A. 2009. Differential migration of the sexes cannot be explained by the body size hypothesis in Teal. Journal of Ornithology 150 : 685-689.

Guillemain, M., Bertout, J.M., Christensen, T.K., Pöysä, H., Väänänen, V.M., Triplet, P., Schricke, V. & Fox, A.D. 2010. How many juvenile Teal Anas crecca reach the wintering grounds ?Flyway-scale survival rate inferred from age-ratio during wing examination. Journal of Ornithology 151 : 51-60.

Guillemain, M., Devineau, O., Brochet, A-L., Fuster, J., Fritz, H., Green, A.J. & Gauthier-Clerc, M. What is the spatial unit for a wintering Teal Anas crecca ? weekly day-roost fidelity inferred from nasal saddles in the Camargue, Southern France. Wildlife Biology, sous presse.

Guillemain, M., Devineau, O., Gauthier-Clerc, M., Hearn, R., King, R., Simon, G. & Grantham, M. Changes in ring recovery rates over the last 50 years : shall we continue to ring ducks ? Journal of Ornithology, sous presse.

Guillemain, M., Elmberg, J., Gauthier-Clerc, M., Massez, G., Hearn, R., Champagnon, J. & Simon, G. Wintering French Mallard and Teal are heavier and in better body condition than 30 years ago : effects of a changing environment ? Ambio, sous presse.
 

Lokemoen, J.T. & Sharp, D.E. 1985. Assessment of nasal marker materials and design used on dabbling ducks. Wildlife Society Bulletin 13 : 53-56.

 

Mondain-Monval, J.Y. & Girard, O. 2000. Le Canard Colvert, la Sarcelle d’Hiver et autres canards de surface. Enquête nationale sur les tableaux de chasse à tir saison 1998-1999. Cahiers Techniques - Faune Sauvage 251 : 124-139.

 

Monval, J.Y. & Pirot, J.Y. 1989. Results of the IWRB International Waterfowl Census 1967-1986. IWRB Spec. Publ. 8, Slimbridge, UK.

 

Pettifor, R.A., Caldow, R.W.G., Rowcliffe, J.M., Goss-Custard, J.D., Black, J.M., Hodder, K.H., Houston, A.I., Lang, A. & Webb, J. 2000. Spacially explicit, individual-based, behavioural models of the annual cycle of two migratory goose populations. Journal of Applied Ecology 37 (Suppl. 1) : 103-135.

 

Pradel, R., Rioux, N., Tamisier, A. & Lebreton, J.D. 1997. Individual turnover among wintering Teal in Camargue : a mark-recapture study. Journal of Wildlife Management 61 : 816-821.

 

Rodrigues, D., Fabiao, A. & Figueiredo, M.E.M.A. 2000. Monthly survival rates of a European resident mallard (Anas platyrhynchos) population during the shooting season. 2nd North American duck symposium, Saskatoon, Canada, 11-15 October 2000.

 

Scott, D.A. & Rose, P.M. 1996. Atlas of Anatidae populations in Africa and Western Eurasia. Wetlands International Publ. 41, Wageningen, The Netherlands.

 

 

 

Bibliographie sur la sarcelle d’hiver

 

Dernière mise à jour le 8 juin 2010

 


 

 

haut de page