Réseau Ongulés sauvages

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

 

Logo du Réseau Ongulés sauvages

Vers les pages réservées aux ITD

 

 

 

Sommaire :

  1. Présentation du réseau Ongulés sauvages
  2. Tableaux de chasse des grands ongulés en France
  3. Répartition des ongulés en France
  4. Fragmentation de l’habitat et collisions
  5. Dégâts agricoles et forestiers
  6. Problèmes sanitaires
  7. Gestion des ongulés
  8. Recherche sur les ongulés
  9. Réglementation relative aux ongulés

 

 

1- Présentation du réseau

11 - Le fonctionnement du réseau

12 - La charte des réseaux

13 - Les enquêtes

14 - Les fiches espèces

15 - Les lettres d’information du réseau Ongulés sauvages

 

11 - Le fonctionnement du réseau

Ce réseau tout d’abord appelé « cervidés-sanglier » a été constitué en 1985. Le réseau a changé de dénomination et de logo en 2005 afin que la problématique ongulés de montagne soit intégrée. En effet toutes les espèces d’ongulés sauvages de plaine et de montagne présentes en France sont concernées, à savoir le cerf, le chevreuil, le sanglier, le daim, le cerf sika, le chamois, l’isard, le mouflon et le bouquetin.

 

Depuis 2003 les informations sont récoltées dans chaque département par deux interlocuteurs techniques, un de la Fédération départementale des chasseurs et un du service départemental de l’ONCFS (soit environ 180 personnes). Elles sont ensuite saisies, traitées et cartographiées par l’administrateur et le responsable scientifique. Le réseau est devenu un véritable outil de travail, et de nombreuses enquêtes nationales ont été mises en place grâce à lui. Chaque année les enquêtes tableaux de chasse départementaux de tous les ongulés et tableaux de chasse communaux du sanglier sont réalisées. D’autres enquêtes ont une périodicité plus grande comme les tableaux de chasse communaux chevreuil, les inventaires de répartition en France du cerf ou des ongulés de montagne, la répartition communale des espèces marginales (cerf sika, daim), les modalités de gestion des ongulés par la chasse, les couloirs de libre circulation entre les massifs forestiers. Certaines enquêtes peuvent être ponctuelles pour répondre à des problématiques d’actualité (mortalité extra-cynégétique, dégâts forestiers, etc).

 

Toutes ces données sont aujourd’hui utilisées pour des études plus finalisées si bien que le réseau est aujourd’hui complètement intégré dans les programmes de recherche de la Direction de la recherche et de l’expertise de l’ONCFS et de ses partenaires.

 

Le réseau « ongulés sauvages ONCFS-FNC-FDC » et le suivi de la progression numérique et spatiale de ces espèces en France : situation en 2010

 

retour haut de page

 

 

12 - La charte des réseaux 

 

13 - Les enquêtes 

 

14 - Les fiches espèces

 

15 - Les lettres d’information du réseau Ongulés sauvages

 

 

retour haut de page

 

Unité Cervidés Sanglier
Administrateur national : Aurélie Barboiron
Responsable scientifique : Christine Saint-Andrieux

Fédération nationale des chasseurs

Responsable technique : Benoît Guibert
Dénomination  : Réseau Ongulés sauvages ONCFS-FNC-FDC

 

Office national de la chasse et de la faune sauvage
Au bord du Rhin
67150 Gerstheim

Tél. : 03 88 98 47 48
fax : 03 88 98 43 73
Courriel : rezoos@oncfs.gouv.fr

 

 

retour haut de page