Conférence sur les perdrix du genre Alectoris

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Conférence scientifique sur les perdrix du genre Alectoris

 

Les 14 et 15 novembre 2011, s’est tenue à Alessandria (Italie) la première conférence internationale sur les populations des quatre espèces méditerranéennes du genre “Alectoris” : les perdrix rouge, bartavelle, choukar et gambra.

 

Cette conférence était co-organisée par l’université du Piémont oriental, l’université de Turin et l’association Ambiente Territorio Formazione (Milieu, Territoire et Formation).
Ariane BERNARD-LAURENT (1), Christiane JAKOB (2), Françoise PONCE-BOUTIN (2) y ont participé en tant que membres du comité scientifique et ont présidé trois des huit sessions de la conférence.

 

Présentation de nouveaux outils de suivi des perdrix

Les communications présentées ont porté sur les nouveaux outils de suivi des populations de perdrix rouge en France et sur le statut des populations de bartavelle dans les Alpes occidentales (France et Piémont) dans le cadre du programme Alcotra.

Depuis 2009, des collaborations existent entre l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et l’équipe de Giorgio MALACARNE de l’Université du Piémont Oriental à la fois sur la Perdrix rouge, dans le cadre du réseau ONCFS de sites “Perdrix rouge” au travers de trois territoires du nord de l’Italie, et sur la Perdrix bartavelle, grâce à une étude sur la réponse au stress de dérangement menée en Italie avec la participation du CNRS-IPHC de Strasbourg et du cabinet d’études Naturaconst@.

Préparation de programmes internationaux

Ce colloque a rassemblé plus de 80 personnes en provenance de 6 pays (Italie, France, Espagne, Tunisie, Grande-Bretagne et Israël). Il a permis aux participants d’être informés des programmes en cours et de rencontrer, échanger, créer des liens avec d’autres chercheurs travaillant sur les mêmes problématiques et espèces, voire monter des programmes en commun. 

 

Par exemple, le projet d’élargir au niveau européen le réseau français de sites “Perdrix rouge” à l’ensemble de son aire de répartition (Italie, Espagne, Portugal +/- G.B.), a été bien accueilli.

Un rapport de mission complet et synthétique est disponible.
La tenue d’une deuxième conférence a été envisagée en 2013 ou 2014, peut-être organisée par l’IREC (Espagne).

Les Alectoris’ women

(1) Direction des Etudes et de la Recherche ONCFS - CNERA FM
(2) Direction des Etudes et de la Recherche ONCFS – CNERA PFSP

 

  Avec le soutien de :