Synthèse météorologique décembre 2013 et janvier ...

Imprimer la page Version PDF de la page Transmettre cette page Nous contacter Agrandir le texte Réduire le texte

Programme « FLASH » - Synthèse météorologique 2013-2014 (2)

 


Décembre 2013 : doux et peu arrosé

 

 

Le début du mois de décembre a été froid sur la plus grande partie du pays, puis les températures ont remonté et se sont situées partout au dessus de la normale, atteignant en moyenne sur le mois 6,8°C, soit 0,8°C au dessus de la référence.

Les précipitations ont été déficitaires dans l’ensemble des régions, à l’exception de la Bretagne et de la Loire-Atlantique, de la vallée du Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur. En moyenne sur la France, la pluviométrie est déficitaire de plus de 15 %.



Janvier 2014 : douceur exceptionnelle

 

 

Les températures du mois de janvier sont remarquablement douces et dépassent les normales saisonnières de + 2,7°C sur l’ensemble du pays. Ce mois de janvier est le mois de janvier le plus chaud depuis 1900 exaequo avec 1988 et 1936.

Les précipitations ont été très excédentaires dans le Sud-est du pays ainsi que du Sud-ouest à la Bretagne et au Cotentin. En revanche, le déficit, léger dans un petit quart nord-est du pays, dépasse 50 % dans le Roussillon.
En moyenne sur la France, les précipitations ont été supérieures à la normale de plus de 40 %.
 



Anomalies de températures 

 

    a)   b)  

 

a) anomalies de température en Europe (écarts à la moyenne) entre le 1er et le 31 décembre 2013

b) entre le 1er et le 21 janvier 2014.

 

Les deux cartes ci-contre, présentent les anomalies de température en décembre 2013 et janvier 2014 par rapport à une valeur moyenne calculée entre 1981 et 2010.

Entre le 1er et le 31 décembre 2013, les températures se situent entre 0° à 5°C au-dessus des normales saisonnières dans toute l’Europe Centrale et de l’Ouest (a). Il en est de même entre le 1er et le 21 janvier 2014 (b).

La lecture de ces cartes apporte ainsi une perspective à l’échelle européenne pour mieux appréhender la répartition des oiseaux en hiver.
 

 

 

(2) : Source Météo France, Agreste et NOAA.